evdg002 evdg001 evdg003 bandeaux_4 bandeaux_1 bandeaux_3 bandeaux_2 bandeaux2014_7 Professeurs agrégés
École du Val-de-Grâce

Pour une formation adaptée

École du Val-de-Grâce | Bibliothèque - Musée | Musée du Service de Santé des Armées | Actualités/Evènements | JEP 2018

Journées Européennes du Patrimoine 2018

Retour

Mise à jour :01/08/2018

Journées Européennes du Patrimoine

15 et 16 septembre 2018 de 10h à 18h (dernières entrées à 17h30).

Accès libre aux anciens bâtiments conventuels (salle capitulaire, cloître) et à l'église

Anne d’Autriche, épouse du roi Louis XIII, décide d’installer au Val-de-Grâce les bénédictines du Val-Profond. La longue attente de la naissance d'un garçon, héritier de la Couronne, la conduit à formuler le vœu d’y élever une église au moment où le Ciel exaucera ses prières. Ainsi en 1638, dès le mois précédent la naissance du futur Louis XIV, Anne d'Autriche, fidèle à sa promesse, charge l’architecte de la couronne François Mansart d'établir les plans de l'église et d’un nouveau monastère. La première pierre n'est posée que le 1er  avril 1645, par l'enfant roi lui-même. Plusieurs architectes se sont succédé à la tête du chantier, qui est achevée à la fin des années 1660, après la mort d'Anne d'Autriche.

L'église présente un plan en croix latine et son dôme, particulièrement remarquable, est visible du parvis. La façade qui a été réalisée, avec son double niveau de colonnes jumelées supportant un fronton triangulaire et deux ailerons, rappelle certaines élévations d'églises de la première moitié du XVIIe  siècle. Les lignes verticales et horizontales dominent. Les principales sculptures du chœur et de la voûte sont dues à François et Michel Anguier, ainsi qu'à Philippe de Buyster. En 1663, Pierre Mignard peint la coupole sur le thème de la gloire des Bienheureux. Le baldaquin est inspiré de celui de la basilique de Saint-Pierre de Rome.

Le 31 juillet 1793, la Convention nationale autorise le ministre de la guerre à utiliser l'abbaye royale du Val-de-Grâce, devenue bien national, comme hôpital militaire. En 1796, il devient un hôpital militaire d’instruction : c’est la naissance de « L’École du Val-de-Grâce », véritablement organisée le 9 août 1850 avec la création de l’École d’application de médecine militaire. En 1979, les services hospitaliers sont transférés dans une nouvelle construction élevée à l'emplacement de l'ancien potager des religieuses. Cet établissement hospitalier a fermé ses portes le 30 juin 2016.

Aujourd'hui, l'ancienne abbaye royale du Val-de-Grâce abrite l’École du Val-de-Grâce chargée, entre autres, de la formation des futurs médecins militaires (internat) et de la préparation opérationnelle des équipes médicales appelées à être projetées sur les différents théâtres d'opérations extérieures. Y sont également implantés le musée du Service de santé des armées et la bibliothèque centrale du service de santé des armées, deuxième bibliothèque médicale de France.

Engagés conjointement, les ministères de la culture et le ministère des armées mènent depuis plusieurs années une grande campagne de restauration de ce chef d’œuvre d’architecture.

Commencés en 2017, les travaux de restauration et de restitution de la statuaire extérieure de l'église représentent un chantier exceptionnel par son ampleur, par les techniques employées et par le très haut niveau technique des intervenants. Une présentation sous forme de panneaux et de maquettes permettra au public de découvrir la complexité d'une telle opération et la haute technicité des entreprises qui interviennent dans la préservation du patrimoine.

Haut
Copyright 2018 | Mentions légales