Histoire du musée

Mise à jour : 12/08/2019

Des collections uniques dans un lieu patrimonial exceptionnel

Le Musée du Service de santé des armées  (Musée de France) est installé dans le cloître de l'ancienne abbaye royale du Val-de-Grâce , construite à la demande d'Anne d'Autriche  pour abriter une communauté de religieuses bénédictines.L'abbaye est transformée en hôpital militaire en 1793 . On y adjoint en 1848 une école  de formation  des médecins, chirurgiens et pharmaciens militaires.

Aujourd'hui, le site du Val-de-Grâce regroupe principalement l’École du Val-de-Grâce, la Bibliothèque centrale du Service de Santé des Armées, le Musée du Service de Santé des Armées et l'inspection du Service de Santé des Armées.Depuis les années 1820, des collections destinées à l’instruction des élèves  sont rassemblées. Elles sont largement complétées durant la Grande Guerre. Restructuré en 1998 , le musée présente aujourd'hui les fondements et les vocations multiples de la médecine aux armées .

L’exposition permanente évoque les personnels du Service de santé  (enseignement, uniformes) et leur mission principale : le soutien sanitaire des forces armées depuis le ramassage du blessé sur les lieux du combat jusqu’à son évacuation vers les hôpitaux de l’arrière. La recherche en chirurgie de guerre  (notamment la chirurgie maxillo-faciale), en psychiatrie de guerre , en médecine subaquatique et aérospatiale  et la lutte contre les gaz toxiques de guerre  sont également présentées.Enfin, la participation du Service de santé au monde civil est développée à travers ses actions humanitaires , ses soins aux populations , la création d’écoles de médecine ou d’instituts Pasteur, la lutte contre les grandes endémies et les maladies infectieuses  (typhoïde, peste, paludisme) et les progrès en matière d’hygiène .

Installée dans les anciennes cuisines des religieuses bénédictines, la collection exceptionnelle des docteurs Debat  présente mortiers, majoliques italiennes pharmacies portatives et instrumentation scientifique.

Six œuvres de Philippe de Champaigne  (1602-1674) sont également exposées dans la salle capitulaire et dans l’église, véritable ex-voto, élevé en remerciement de la naissance du futur Louis XIV.

 

eZ Publish Copyright © 1999-2010 eZ Systems AS and others. For more information see ezinfo/about.